Dominique Blanc – Rencontre

Bonjour tout le monde ! Voici un petit billet spécial : une interview ! En effet, je vous propose une interview d’une amie artiste, Dominique Blanc, auteure-illustratrice, dont l’univers graphique et poétique m’interpelle depuis le début de sa reconversion. Nous avons travaillé ensemble sur un projet de photographies. C’est après cette expérience enrichissante que j’ai eu envie de vous la présenter à travers une interview intime et révélatrice de sa personnalité.
Plus d’infos ? Tout en bas ! 😉

Dominique Blanc tirages d'art

Dominique Blanc, interview d’un samedi soir. Installée sur une bergère rouge et seule une petite lampe comme unique source de lumière. Confession.

Côté perso’

– D’où viens-tu ?
(Petit rire) Pas de cette planète il paraît.

– Où vis-tu ?
A Toulouse.

– Que fais-tu ?
Je suis artiste : auteure et illustratrice. Un peu peintre et un peu photographe aussi.

– Quel est ton fruit préféré ?
La mangue.

– Ton légume préféré ?
L’oignon des Cévennes… L’aubergine aussi.

– Ton animal préféré ?
On pourrait croire que c’est le chat* et tu aurais sans doute raison mais c’est surtout celui que je connais le mieux. Sinon j’aime tous les félins en général et particulièrement le guépard. Je pourrais aussi te faire une longue liste de tous les animaux que j’aime et que je préfère, mais ça n’a aucun intérêt, on va en avoir pour la soirée. (Rire !)

– Ton pays préféré ?
Je vais passer pour une indécise, mais là aussi il y en a pas mal. Peut-être un pays d’Asie comme le Cambodge que je connais un peu. Pour le vert des rizières et la gentillesse des gens. Le Népal aussi. Je n’y suis pas allée mais ce pays me fait rêver. Cela pourrait aussi être la Tanzanie ! Pour la couleur de la terre, les senteurs, les gens et la faune bien sûr. Sinon, actuellement l’endroit que je préfère, au point de projeter d’ y vivre un jour, c’est une des îles des Cyclades en Grèce.

– Pourquoi ?
Pour la douceur de vivre. Aussi parce que les bougainvilliers et les chats y sont les rois.

– Ta couleur préférée ?
Le corail et le vert bambou.

Chat Bada Dominique Blanc

Côté pro’

– Depuis quand exerces-tu ?
Après une douzaine d’années passées dans le domaine de la formation et de l’accompagnement, j’ai suivi une formation en 2012 et je me suis installée à mon compte en tant qu’infographiste freelance en 2013 et en parallèle je démarrais l’activité artistique d’auteure et illustratrice. Je me suis complètement orientée vers mon métier artistique depuis début 2014. Donc, ça va presque faire deux ans.

– Comment t’es venu cette reconversion ? Pourquoi ce métier ?
Ma passion pour les mots et les images remontent à très loin.Depuis longtemps, j’aime jouer avec les mots, raconter des histoires avec des images. J’aime me laisser surprendre par différentes façons de voir, au sens propre comme au sens figuré. J’ai pratiqué pendant une dizaine d’années la photographie, en loisir.

Tout se qui se rapportait à l’art était mis en second plan. Je crois que je ne m’accordais pas de légitimité à me professionnaliser.
 D’un côté, ce sont des épreuves de la vie professionnelle qui m’ont mises au pied du mur. D’un autre côté, j’ai découvert et je suis tombée amoureuse de trois mouvements artistiques : l’ukiyo-e, l’art nouveau et le zentangle.
 Alors je me suis mise à étudier, expérimenter en autodidacte, à rencontrer d’autres professionnels, à faire une veille régulière et enfin j’ai franchi le pas. J’ai osé mettre au 1er plan ce qui m’anime, me passionne, me fait vibrer : la création…

Dis comme ça, c’est romanesque non ? (Rire)

– Tu avais un ami imaginaire ?
Quand j’étais petite, pas vraiment. C’est venu au fur et à mesure. Aujourd’hui j’en ai pleins de dedans ma tête !

– T’étais rêveuse ?
Oui. D’aussi longtemps que je me souvienne, on me disait que je venais d’une autre planète. Alors je me suis prise au jeu.

– Comment t’est venu ce style d’œuvre que j’ai pris en photo ?
Il est influencé par les trois mouvements cités juste avant. J’ai vraiment démarré ce genre d’illustrations avec le Zentangle car il est accessible. C’est une méthode récente qui vient des U.S.A. Les créateurs de cette méthode sont Rick Roberts et Maria Thomas. Il s’agit d’une série d’étapes qui permet à chacun de parvenir à un état méditatif créatif sans être freiné ou frustré par une technicité complexe, par un aspect trop académique.
Je m’inspire aussi de l’Art nouveau dans le sens où il est très axé sur les éléments de la nature. On retrouve de nombreuses évocations de la Nature dans mes illustrations. C’est une source d’inspiration infinie ! 
Et enfin, d’un mouvement japonais (17ème-19ème)  : l’Ukiyo-e qu’on peut traduire par « le monde des images flottantes ». Il représente l’impermanence des choses. Je suis fascinée par cet art. Il est poétique, fin, émouvant. Les japonais ont cette culture de la perfection, dans le sens où l’objet final n’est pas une fin en soi mais c’est tout le processus qui mène à cela. C’est un art de vivre.

– C’est à dire accessible ? Ca m’a l’air pourtant très difficile à créer.
Zentangle est une contraction du therme « zen » et « tangle » qui signifie « gribouillage ». Donc si tu es une adepte du gribouillage sur le coin d’une feuille pendant que tu es au téléphone, cet art est fait pour toi ! Après bien sûr tout dépend de ce que tu en fais.
Pour te donner un exemple : un particulier qui adore la navigation m’avait passé une commande en me disant « tiens, je t’envoie les plans d’une coque de bateau. Tu pars de ça et tu en fais ce que tu veux »… J’y ai passé plusieurs jours à chercher, tester, la composition, les formes, les motifs. Et puis, je mets beaucoup de minutie dans la réalisation des motifs, peut-être que c’est ça qui donne le côté fastidieux.
En fait, ce qui est intéressant c’est de s’affranchir d’une méthode pour gagner en autonomie et construire son propre univers. De ce courant, j’ai surtout gardé des motifs, le plaisir du trait, l’alternance du « plein » et du « vide » et enfin le côté imprévisible du résultat. 

– Le final est toujours surprenant alors ?
Oui tout à fait ! Pour résumer, c’est « je pars d’une intention » mais c’est le résultat final qui me dit « tu vois, ton intention, elle prend vraiment cette forme là ». Bon Ok, finalement tu as l’impression de ne pas y être pour grand chose (Rire)

– Et cette fresque alors, quand est-ce que tu t’y mets ?
Dès qu’on me passe commande ! Par un particulier, une entreprise, une commune. Je suis open.

– Travailles-tu sur de futurs tableaux en zentangle ?
Oui, pour un particulier qui vient de me passer une commande avec un thème qui lui tient à cœur. Et aussi un tableau qui est en rapport avec un sujet d’actualité récent qui m’a touché… Chuuut… Sourire.

– As-tu des collaborations en cours ?
Oui, pour un recueil de poésie écrit par une auteure qui a une très belle inspiration . Je lui fais les illustrations en aquarelle et encre de chine. C’est un projet intéressant, car je me suis lancée un challenge avec l’aquarelle que je connais très peu. Les illustrations doivent être en couleurs, et pour de la poésie je ne connais pas de + beau matériau.

– Conseilles-tu à de jeunes artistes et auteurs comme toi de se lancer (professionnellement) et de vivre (de) leur passion ?
J’ai envie de te dire que chacun fait comme il veut et comme il peut. (Rire)
Plus sérieusement, se lancer professionnellement oui mais la passion seule n’est rien sans une grande détermination. Pour le reste, c’est un peu trop tôt pour répondre à cette question. On en reparle dans quelques années ? (Sourire)

– As-tu des conseils aux artistes qui souhaitent se lancer ?
Rire… Ouille… Tu insistes… Bon, je tente 2 types de réponses.
D’abord le côté rationnel et formel mais indispensable pour en vivre : Vérifiez que votre projet soit réaliste et réalisable.
Ensuite, le côté léger mais ESSENTIEL : foncez les gars ! Cultivez votre folie, restez branchés à votre intuition, cultivez la confiance, nourrissez votre cœur, pratiquez, expérimentez, testez votre créativité, soyez curieux, ouverts et le reste suivra.

Bonne journée à tous !

Où la suivre :
– Site officiel : http://www.dominiqueblanc-creation.fr/
– Sa page Facebook (likez allez !!) https://www.facebook.com/Fanpage.DominiqueBlanc
– La contacter pour commander : http://www.larbreapixels.fr/contact
– Sa boutique : http://www.alittlemarket.com/boutique/dbcreation

* La collection de cartes postales « Les Chats Bada » et le livre « la farce cachée des chats »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s